Le petit théâtre d’ombres de Jean Mas au Musée d’Art Naïf de Nice

Quel bonheur! On a trouvé la scène idéale pour le petit théâtre d’ombres de Jean Mas! Le Musée d’Art Naïf de Nice convient parfaitement à cette exposition clin d’œil au Douanier Rousseau avec des silhouettes de fleurs, des feuilles nonchalantes et des branches dansantes qui, d’une certaine façon, peuvent se placer en résonance avec les toiles oniriques du peintre naïf. Jean Mas, le truculent inventeur de « la cage à mouche » devenue une icône artistique liée à l’Ecole de Nice, peut également être considéré comme un poète. Ces œuvres délicates, parlant à notre sensibilité et à notre imaginaire, le prouvent, servies ici par un accrochage particulièrement réussi.

Bien-sûr il était impensable d’inaugurer l’expo sans une « Performas » dont l’ami Jean a le secret. Il nous a donc martelé le conseil de « marcher à l’ombre » ce qui, en ces temps moroses, peut être une jolie métaphore même si le soleil semble une bonne arme contre le virus qui nous alarme. Pour combattre en tout cas la sinistrose qui peut finalement avoir aussi des conséquences fâcheuses sur notre santé il est vivement conseillé de visiter ce petit musée, véritable bijou, investi pour l’heure par une figure majeure de l’art azuréen à laquelle il était bien temps de rendre hommage.

Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky. Château Sainte-Hélène. Avenue de Fabron. Nice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s