La puissance créatrice de Soulages à la galerie Lympia, à Nice

Lorsque le crépuscule noie le ciel dans une brume incandescente, lorsque la mer tout à coup devient grise, puis noire, pas vraiment noire car la lune tente une percée, mais tout de même sombre, très sombre, changeante et veloutée, je pense à Pierre Soulages. Un artiste de l’autre sud, le sud-ouest, mais pourtant proche de la Méditerranée qu’il contemple si souvent, y trouvant la force spirituelle pour aller plus avant dans son œuvre créatrice.

La région lui rend hommage pour son 100e anniversaire en nous guidant sur son chemin dans le lieu mythique de la galerie Lympia, l’ancien bagne devenu un espace culturel qui s’ouvre sur la Grande bleue. L’occasion de suivre l’artiste, auquel le Louvre vient de consacrer une exposition de son vivant, dans ses réflexions, ses évolutions et ses techniques. Longue fut la route qui aboutit à cet Outrenoir qui rendit Soulages célèbre sur toute la planète. Il y a eut d’abord le blanc, la lumière pure traquée dans son intensité et ses fluctuations, les ocres et marrons obtenus par les brous de noix, les infinies nuances de gris profond puisées dans le goudron, le bleu lyrique qui émane de certaines lithographies.

L’exposition niçoise met en scène toutes les étapes et offre aussi une vision didactique du cheminement de l’artiste. On découvre les outils (pinceaux, brosses, lames, bâtons…), les plaques de cuivre aboutissant à l’œuvre gravée, les ouvrages réalisés avec son ami Léopold Sédar Senghor qui écrit: « Pierre Soulages est un peintre pur c’est à dire un poète… Les formes qu’il crée sont au peintre ce que les images sont au poète: des métaphores… ». C’est peu dire en effet que cet artiste ne transige pas. Son travail vise une radicalité de l’ordre de l’intériorité et non une posture de façade collant au goût du jour. Sa sincérité que d’aucuns ont pu rapprocher de la spiritualité cistercienne ne cède à aucune facilité. Son désert à lui est un infini obscur et tendre qui nous happe et dont on ne sort pas indemne.

A la galerie Lympia une centaine d’œuvres sont à découvrir dont certaines émanant de collections privées très rarement (voire jamais) exposées. Une occasion unique d’entrer en communion avec cet artiste majeur de notre modernité.

JUSQU’AU 19 AVRIL. GALERIE LYMPIA. 2 QUAI ENTRECASTEAUX NICE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s