Moya fait son cirque à la Bogéna Galerie

IMG_2708

Soirée rafraîchissante à la Bogéna Galerie où Patrick Moya s’est livré à un petite improvisation très réussie. Partant de rien ou plutôt d’une toile noire il a donné vie en direct aux petites créatures qui peuplent son île, vous savez le Moya Land que l’on visite dans le monde entier sur Second Life. D’ailleurs une vidéo diffusée au restaurant qui jouxte la galerie a permis de s’immerger une fois de plus dans cet univers ludique et décalé.

Moya a représenté un cirque avec chapiteau, rideau, marionnettes et… Pinocchio. Entre ange et démon tout un peuple de bonshommes et d’animaux farfelus et sympathiques. Avec bien entendu toutes les tonalités de l’arc en ciel histoire de faire décoller encore plus facilement vers le pays merveilleux de l’enfance où tout est possible. Moya, on le suit depuis des années. Il évolue, se perfectionne, innove mais ne grandit pas. Pour le grand bonheur des afficionados.

Cette performance en plein air était un joyeux prélude à la découverte de l’exposition de la Bogéna Galerie qui rassemble des artistes de grand talent comme Jeff Bertoncino, Carl Dahl, Franta, Monique Frydman,  James Coignard, Michel Carlin, Sophie Rocco,Deshairs, Bernard Abril qui côtoient sur les cimaises des maîtres contemporains comme Manolo Valdès ou Antoni Tapiès. Un espace d’art et de liberté à Saint-Paul à visiter d’urgence.

IMG_2713

IMG_2716

Bogéna Galerie. Saint-Paul de Vence. http://www.bogena-galerie.com

Publicités

Balades en couleurs autour du Mont Blanc

IMG_2516

L’immensité pure, simple. L’odeur de l’infini. La montagne ressource le corps sans doute, mais surtout vivifie l’esprit. En cette saison sombre où les tragédies ont effacé le soleil un petit tour du côté du Mont Blanc vaut tous les voyages autour du monde. L’effort, la contemplation et la solidarité (solidarité qui, lorsqu’on marche au-delà de 2000, devient une seconde nature) voilà les ressources dont nous avons tant besoin à l’heure actuelle. Quelques photos pour en dire davantage et pour donner envie de prendre le large. A condition d’être prêt à souffrir sur les pentes raides. Car  atteindre les sommets,  évidemment ça se mérite. ..

 

IMG_2554.jpg

IMG_2545

IMG_2526

IMG_2557 (1)

IMG_2560