Dans la solitude des nuits urbaines à Anthéa

20162017_lasolitudechampsdecot-on_fernandezjeanlouis_023

Certes il y a le deal, le marchandage entre un  homme qui désire un produit et un personnage qui détient cet obscur objet de convoitise. Certes le texte de Bernard-Marie Koltès « Dans la solitude des champs de coton » traite de la communication, ou plutôt de l’impossibilité de rencontrer vraiment l’autre. Et le fait que le dealer soit, dans la mise en scène de Charles Berling (qui incarne le client) une femme (Mata Gabin bluffante de vérité), accentue cette sentence que l’on perçoit de bout en bout du spectacle: « Il n’y a pas d’amour ».  Et me revient à l’esprit cette phrase du psychanalyste Jacques Lacan: « L’amour, c’est offrir à quelqu’un qui n’en veut pas quelque

chose que l’on n’a pas »…

Mais cette pièce jouée sur le grand plateau d’Anthéa prend une autre dimension selon moi. On ressent intensément cette atmosphère particulière que connaissent bien tous les noctambules. A partir d’une certaine heure, dans la solitude des nuits urbaines, se produit un phénomène étrange. Chacun n’est plus vraiment lui-même, chacun glisse progressivement vers des désirs ou des angoisses inavoués en plein jour. C’est ce qui fait le charme de ces heures tardives où l’on déambule en toute liberté et sans itinéraire précis. La mise en scène de Charles Berling pointe ce no man’s land psychique qui peut, même au milieu de la foule, accaparer le promeneur de la nuit. Lumière crue qui tranche avec la grisaille épaisse du plateau, projection d’ombres sculpturales qui figent les personnages, utilisation courte, par à-coups, de sons qui s’imposent comme des sursauts.

Nous sommes bien dans la solitude des champs de coton où les paradis artificiels peuvent remplacer la douceur de la ouate. Et l’on quitte le théâtre un peu sonné. Aux prises avec ses interrogations. Dans la nuit soudain plus épaisse et encore plus énigmatique.

20162017_lasolitudechampsdecot-on_fernandezjeanlouis_022

 

anthéa, théâtre d’Antibes. Tél. 04.83.76.13.00 contact@anthea-antibes.fr

www. anthea-antibes.fr

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s