Terra amata renaît en compagnie de Raymond Moretti

visuel-10

Un jour, sur un chemin qui surplombe la mer, à quelques encablures d’un des plus beaux panoramas de la Côte d’Azur, une dent de rhinocéros… Trouvaille impromptue au milieu du XIXe siècle, durant les travaux de percement de la « nouvelle route de Villefranche » qui deviendra la Basse Corniche. Cette molaire fut le premier indice, bientôt suivi par des coquilles terrestres et des restes d’éléphants. Et c’est ainsi que débuta une fantastique aventure devant aboutir à des découvertes fabuleuses.

Il faudra attendre l’année 1965 pour que le site de Terra Amata soit entièrement révélé par Henry de Lumley et son équipe, lors d’une prospection sur le chantier d’un immeuble en construction. Quelle émotion d’avoir vu vendredi dernier l’éminent paléontologue lors de l’inauguration du nouveau musée de Terra Amata rénové à l’occasion de son 40e anniversaire (il fut créé en 1976 sur le site même où vivaient il y a 400 mille ans des chasseurs de cerfs).

Grâce à l’amitié  qu’il entretint avec le Pr Henry de Lumley, le peintre niçois Raymond Moretti fut habité par une nouvelle inspiration le portant vers la préhistoire. C’est ainsi qu’il réalisa un timbre consacré à l’homme de Tautavel ainsi que des affiches pour de nombreuses expositions et musées. Une sculpture monumentale signée Moretti orne d’ailleurs la façade du Musée Terra. « La place de l’homme au sein du cosmos » est un merveilleux clin d’œil au vertige que suscite l’idée de l’infini.

visuel-11

A l’occasion de la renaissance du musée de Terra Amata est exposée pour la première fois la collection privée de Henry de Lumley, et plus précisément  des œuvres de Raymond Moretti retraçant leur amicale collaboration.

Des images fascinantes où l’on retrouve les couleurs chaudes et le trait vif de l’artiste. Un ensemble d’images qui dialoguent parfaitement avec les collections du musée. Et le souvenir d’un grand artiste sensible, à écoute de l’humain depuis les origines, pour mieux préparer demain.

IMG_2786.jpg

Jusqu’au 30 octobre. « Raymond Moretti et la Préhistoire »Musée d’Archéologie de Nice – site de Terra Amata. 25, boulevard Carnot – Nice

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s