La femme selon Serge Della Monica

DSC_7294 - Copie.JPG

« Les femmes, elles me traversent… ». Serge Della Monica n’a de cesse de traquer l’éternel féminin. Il promène son objectif dans les cabinets secrets, dans les boudoirs de ses modèles, au premier rang desquels Pina Baush. Une rencontre, déterminante. La grande dame a reçu le photographe, a aimé ses mises en scène, a croisé son regard. Le résultat? De superbes clichés dune extrême vérité.

Mais Serge a aussi d’autres modèles. Des femmes simples, vraies, généreuses. « Ce sont des comédiennes. Lorsque je les photographie elles donnent tout. C’est fabuleux ». Effets de cadrage, ajouts de brisures, éléments de décor, esquives ou gros plans… Un véritable travail d’artiste qui donne des images neuves, surprenantes. Serge Della Monica offre ses « visions rebelles » aux convives de « La belle verte », un estaminet pas comme les autres qui privilégie les produits du terroir et qui, lui aussi, voit les choses autrement.

« Visions rebelles ». Serge Della Monica. Jusqu’au 30 janvier 2016. « La belle verte », 60 rue Dabray. Nice

ysl

 

 

 

 

 

serge02

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s