Miryan Klein exporte son cèdre au Liban

Miryan KLEIN, Série Métamorphose, Le Cèdre du Liban, 2015, photo sur toile, résine, 1m50 x 1m50

« Le cèdre se reconstitue malgré les blessures. Tel le sphinx il renaît et triomphe de toutes les vicissitudes et douleurs ». C’est le message que l’artiste niçoise Miryan Klein a choisi pour participer à Beyrouth à une exposition sur le thème « L’écho au Chaos ». L’arbre majestueux est photographié mais son tronc noir entaillé par la résine témoigne des difficultés à grandir, à s’épanouir et à s’imposer dans un contexte violent.

Miryan Klein travaille le papier bulle coulé dans la résine et enrichi avec de l’encre. Légèreté, empreinte et puissance se conjuguent pour évoquer les troubles de l’époque. Effet saisissant.

La plasticienne doit également participer l’an prochain à une exposition importante à Marseille dans le cadre des 70 ans de l’UMAM (Union méditerranéenne pour l’art moderne). Ce sera l’occasion de découvrir l’amplitude et la diversité de ses recherches qui lui ont valu d’entrer dans des collections internationales prestigieuses.

« L’écho au chaos ». Du 4 au 17 novembre à la Mark hachem Gallery de Beyrouth.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s