Watine bouscule les chaises à la cave Romagnan

Chaises (Les)

Un homme libre. Watine a choisi de se laisser guider par ses émotions et sa fantaisie. Ainsi sa peinture est-elle figuration à sa façon. Rien n’est dit une fois pour toutes, le spectateur étant convié à laisser voguer son imagination devant des toiles captivantes dont certaines glissent vers l’abstraction.

Watine vient justement d’accrocher ses peintures dans un lieu de liberté bien connu des artistes, de musiciens et des noctambules niçois, la cave Romagnan. Et, comme le peintre est également dramaturge, l’allusion aux « chaises » de Ionesco prend ici une signification particulière. Le monde est un carnaval, disent certains. Watine bouscule les chaises comme il joue sur les mots avec distance et humour. Les codes s’effondrent au profit d’un mélimélo tragique et joyeux. A découvrir de préférence un verre à la main.

 Lueurs d'espoir.jpg

La cave Romagnan, 22 rue d’Angleterre, Nice.

Tous les samedis, jazz de 19 à 22 heures. Micro ouvert le 4e mercredi du mois. Entrée gratuite

Publicités