Vive la vie à Anthea! Le spectacle continue

J’ai coutume de dire qu’entre la vie et le théâtre il n’y a qu’un écart de langage. Aujourd’hui, à l’heure où la culture flirte avec la mort, j’ai envie de crier mille fois « Bravo! ». Bravo à Anthea, à son directeur Daniel Benoin! Bravo à ces fantastiques comédiens qui donnent le meilleur d’eux-mêmes dans une salle clairsemée (où seuls quelques professionnels peuvent prendre place) alors qu’ils sont filmés et arrivent en direct dans les foyers pour réchauffer le cœur des fidèles abonnés du théâtre qui peuvent ainsi assister à une première presque comme s’ils y étaient.

C’est le système qu’a mis sur pied l’équipe du théâtre d’Antibes pour qu’envers et contre tout la vie continue. Avec ces spectacles accessibles par un code privé Anthea se bat contre le désert étouffant qui chaque jour, sur le coup de 18h, envahit les villes et les âmes.

Ce soir nous avons pu applaudir une pléiade de talents dans un hommage vibrant à Pierre Desproges. Et c’est Gad Elmaleh qui aura le mot de la fin en disant : « Nous ne sortirons pas de cette salle davantage infectés que d’un bus ou d’un avion… ». Sans commentaire.

Mais revenons au théâtre, à la vie quoi! La veille deux comédiens hors pair ont fait vibrer le plateau. François Berléand incarnait un psy drôle et inspiré qui sauve de la débâcle un président de la République fraîchement élu et sacrément névrosé campé par François-Xavier Demaison qui se fera mener « Par le bout du nez »…

Auparavant Julie Depardieu avait brûlé les planches dans « Misia Sert, reine de Paris ». Un concert peu commun avec, autour de la comédienne Juliette Hurel à la flûte et Hélène Couvert au piano. Les trois jeunes femmes ont fait revivre Misia Sert, égérie et mécène, inspiratrice de tant de chefs d’œuvre du XXe siècle.

Voilà comment, durant ce sinistre mois de février covidé, des amoureux de la scène sont parvenus à nous enchanter, à nous redonner l’espoir en un monde qui, privé de culture, court à sa perte par la plus grave des contagions. Celle de l’ennui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s